VERS DU PALMIER - REGARD2DRONE

pilote de drone professionnel
regard2drone
REGARD2DRONE
Le drone à la portée de tous
Aller au contenu

VERS DU PALMIER


DETECTION AERIENNE PRECOCE DES VERS DU PALMIER PAR SURVOL VERTICAL DES PALMES
Early Aerial detection of palms worms by vertical flying of palms

Rhynchophorus phoenicis ou Rhynchophorus ferrugineus

Noms locaux
Palm weevil/ palm worm: Anglais
Ver de palmier/larve de Charançon du palmier: Français
   Mority: Brésil           Morete: Equateur
Moriche, mojojoy, chomiya, canangucho: Colombie
Aguashi: Pérou       Sago worm: Indonnésie/Malaisie

Le charançon rouge du palmier est le parasite qui fait le plus parler de lui tant ses dégâts et son expansion sont considérables. Il officie principalement sur Phoenix canariensis mais aussi sur d'autres palmiers. Une décision de la Commission Européenne (25 mai 2007) impose d'ailleurs des mesures d'urgence destinées à empêcher l'introduction et à limiter la propagation de cet insecte qui sévis en France dans le Var, les Bouches du Rhône, les Alpes Maritime et la Corse. La bête peut se reproduire 4 fois par an, multipliant la population par près de 40 tous les 4 mois, c'est dire le danger qu'il représente ! Long de 2,5 cm de long, rouge avec des rayures noires sur les élytres. Il possède un long rostre qui lui permet de creuser un trou dans le stipe. La larve dodue, de couleur crème, présente une petite tête brune. Les palmes se déforment, sèchent puis tombent, une odeur fétide et un liquide brunâtre émane du stipe.
--------------------------------------------------------------------
Paysandisa archon

Le papillon du palmier est un papillon provenant d'Argentine. Il attaque les Phoenix, les Braehas, les Chamaerops, les Trachycarpus et les Washingtonias. Il sévit principalement en Espagne, en Catalogne mais aussi en France. Le papillon (100 mm d'envergure) est reconnaissable à ses ailes antérieures vert olive et aux postérieures rouge/orangé parsemées de tâches blanches et noires. Une femelle peut pondre jusqu'à 130 œufs qui se transformeront en chenilles de 70 mm de longueur de couleur blanche. Ces dernières dévorent la cellulose à l'intérieur du stipe. À la fin de son cycle, elle en sortira pour s'enfermer dans un cocon et se transformer en papillon. Symptômes : trous à la base des rachis et sciure sur le stipe, perforation des palmes, cocons, rejets, jaunissement et dessèchement des palmes.

regard2drone
regard2drone
regard2drone
Retourner au contenu